Audition de Mme von der Leyen : beaucoup de bruit pour pas grand-chose

Le groupe Verts-ALE recevait ce jour Mme Ursula von der Leyen, candidate proposée par les chefs d’Etat pour présider la prochaine Commission européenne. Durant plus d’une heure, les membres du groupe ont pu l’interroger sur les orientations qu’elle pourrait prendre dans ses éventuelles futures fonctions. Le tout, en toute transparence puisque cette audition était webstreamée (à revoir à ce lien) et donc visible par tou.te.s les citoyen.ne.s européen.ne.s. L’occasion pour toutes et tous de constater que la candidate du Conseil n’avait rien de concret à proposer, hélas.

Quand Yannick Jadot lui a demandé si elle envisageait une nouvelle proposition de révision de la Politique Agricole Commune, sa réponse est restée vague. Quand Karima Delli lui a demandé si elle comptait interdire la mise sur le marché des véhicules à moteur conventionnel d’ici 2035, elle a botté en touche. Quand Gwendoline Delbos-Corfield l’a alertée sur les dérives de la surveillance de masse, elle l’a justifiée au nom de la lutte contre le terrorisme.

Les réponses de Mme von der Leyen n’incitent pas à changer notre point de vue : nous ne pouvons décemment pas voter pour elle la semaine prochaine, en session plénière à Strasbourg. Ce serait oublier le mandat confié par nos millions d’électeurs le 26 mai dernier. Ce serait rester sourd au cri d’urgence poussé par ces jeunes, qui attendent de nous une action décisive face au chaos climatique. Ce serait acter le fait que le Parlement européen n’est qu’une chambre d’enregistrement de décisions prises par une poignée de chefs d’État sur un coin de table.

La démocratie européenne et l’urgence écologique méritent mieux que ce jeu de dupes organisé par les Chefs d’Etat. Nous invitons donc Mme von der Leyen à revoir sa copie et revenir vers le Groupe Verts-ALE avec des propositions concrètes. Car si certains entendent jouer les godillots à Bruxelles, les écologistes prennent eux, leur mandat et l’Europe au sérieux.


> Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie au Parlement Européen

Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie au Parlement Européen