Bien-être animal : le Sénat fait pire que l’Assemblée nationale

Pour que la cause animale ne soit pas qu’un élément de communication mais bien un engagement du gouvernement, EELV demande que soient réintégrés les amendements supprimés par le Sénat et que soient inscrits dans la loi des objectifs d’interdiction de commercialisation des œufs issus d’élevages de poules en cages, l’interdiction de la castration à vif et de la caudectomie des porcs et l’interdiction de l’élevage de lapins en cage lors de la seconde lecture à l’Assemblée Nationale à laquelle le texte sera soumis.

> Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie - Les Verts

Retrouvez cet article sur le site d'EELV