Catalogne : un signal inquiétant envoyé par la justice espagnole

José BOVÉ déclare :

« Je suis abasourdi par les peines de prisons qui ont été requises aujourd’hui par la Justice espagnole contre les femmes et les hommes politiques catalans enfermés pour certains depuis déjà un an. 25 ans de prison demandé par le parquet contre Oriol Junqueras, 16 ans contre Raul Romeva, deux de mes anciens collègues catalans au Parlement européen. Les autres prisonniers encourent des peines de prison allant de seize à dix-sept ans.

Je serai à Barcelone lundi avec une délégation du Parlement européen pour leur rendre visite et les assurer de mon soutien.

Dans l’Union européenne, nous devons nous faire entendre pour empêcher que les femmes et les hommes qui se mobilisent pour l’indépendance de la Catalogne soient traités comme des criminels.

Madrid ne règlera pas le différend qui l’oppose aux indépendantistes catalans en les bâillonnant. »

> Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie au Parlement Européen

Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie au Parlement Européen