Centeno : un anti-Schaüble, nouveau président de l’Eurogroupe

Eva JOLY, membre de la Commission Affaires économiques et monétaires, commente :

« Nous félicitons Mario Centeno et lui souhaitons beaucoup de succès dans cette importante fonction : avoir un ministre des Finances du sud de l’Europe à la tête de l’Eurogroupe améliorera, nous l’espérons, l’équilibre des pouvoirs en Europe. Mario Centeno a montré que l’investissement est la bonne voie à suivre : l’augmentation des retraites et des revenus n’a pas été un frein mais au contraire ce qui a permis à l’économie portugaise de se rétablir. Nous saluons également une grande première fort bienvenue à l’heure des Paradise papers : le choix d’un président qui ne soit pas ministre d’un paradis fiscal.

Bien que Mario Centeno soit une nomination bienvenue, nous regrettons toutefois que treize ans après s’être doté de son premier président, l’Eurogroupe n’ait toujours pas porté à sa tête une femme. Dana Reizniece-Ozola était en effet une bonne candidate et nous souhaiterions qu’à l’avenir, des règles garantissent l’alternance femme-homme à la présidence de l’Eurogroupe. »

> Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie au Parlement Européen

Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie au Parlement Européen