CETA : la démocratie doit choisir, pas les marchés

Le CETA, imposé par la force, n’a toujours pas été démocratiquement ratifié par les parlements nationaux. EELV demande au gouvernement de se montrer à la hauteur de ce qu’il prône dans ses discours et d’ouvrir une procédure démocratique de consultation de la population française sur la nécessité de cet accord.

> Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie - Les Verts

Retrouvez cet article sur le site d'EELV