Climat : Les belles paroles doivent faire place aux actes

A l’occasion du Conseil Environnement qui se déroulera le 30 septembre à Bruxelles, les Ministres européens acteront la ratification de l’Accord de Paris par l’Union européenne. Yannick JADOT réagit alors que le Parlement européen devrait acter lui-même cette ratification le 4 octobre en session plénière.



Yannick JADOT, Porte-parole sur le climat des écologistes européens réagit :

« Je félicite le Conseil d’avoir pris la décision de ratifier l’Accord de Paris sans attendre les ratifications individuelles des 28 États membres. Cette décision permet ainsi la ratification de l’Accord de Paris juste avant le début de la COP22 à Marrakech. Il s’agit donc d’une procédure accélérée qui doit évidemment être suivie par une ratification rapide de l’ensemble des États membres.

Cette décision intervient alors que l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) est en train de négocier un accord de réduction globale des émissions de l’aviation internationale à Montréal.

Pour rappel, si l’aviation était un pays, ce serait le 7ème plus gros émetteur mondial. Elle pourrait représenter un quart du budget carbone dont nous disposons d’ici à 2050 pour rester en deçà de 1,5°C de réchauffement global !

Maintenant que la ratification est assurée, il est urgent que les politiques climatiques suivent. L’UE doit réévaluer ses objectifs en matière d’énergie et de climat pour 2020 et pour 2030. Elle avait promis d’adopter un objectif de 30% pour 2020 (contre un faible 20% aujourd’hui) si la communauté internationale agissait. C’est le cas aujourd’hui !

Appliquer la décision et l’Accord de Paris, c’est s’engager sans attendre. Atteindre ces objectifs fixés pour limiter le réchauffement signifie que l’idée de décarbonisation de nos économies avant 2050 est actée. »

> Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie au Parlement Européen

Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie au Parlement Européen