Communiqué de presse: Copenhague : l’UE prend une leçon de leadership par les grands pays émergents

Le-Premier-ministre-suedois-Fredrik-Reinfeldt-devra-notamment-gerer-le-dossier-Barroso._pics_390Communiqué de presse :

Copenhague : l’UE prend une leçon de leadership par les grands pays émergents

Yannick Jadot député européen Europe Ecologie réagit aux discours des représentants européens, depuis le Bella Center de Copenhague :
« L’Union européenne a fait une déclaration à l’américaine. Tout comme Obama, le premier ministre suédois Reinfeldt et le président de la Commission Barroso n’ont rien annoncé de nouveau, conditionnant toujours l’objectif européen de réduction des émissions de 30% à des avancées à Copenhague.

Moins d’une heure avant, la Chine et le Brésil avaient pourtant donné un coup de fouet aux négociations en annonçant que leurs objectifs respectifs n’étaient pas conditionnés à un accord à Copenhague. La Chine a même déclaré qu’elle irait au-delà, et le Brésil qu’il était prêt à aider financièrement les pays du Sud.

L’Europe continue son jeu de poker menteur. L’Italie et la Pologne bloquent le passage à 30%, mais aussi la Belgique alors qu’elle vient de mettre à la tête  du Conseil européen. Pendant ce temps Obama, qui, lui, vient d’obtenir le prix Nobel de la paix, foudroie en plein vol le processus de l’ONU pour sauver le climat. »