Glyphosate : la Commission fait des concessions et tente de sauver la face

Déclaration de Michèle RIVASI, membre de la Commission santé et environnement :

« La Commission joue un jeu dangereux susceptible de se transformer en crise institutionnelle.

Neuf États se disent prêts à sortir du glyphosate. Avec nos collègues des autres groupes politiques, nous comptons réunir une majorité pour demander à la Cour de Justice de l’UE d’annuler la décision de la Commission pour violation des traités et de la règlementation européenne.

Cela fait bientôt deux ans que l’Agence européenne de sécurité des aliments et la Commission nous refusent l’accès aux données fournies par les industriels à l’EFSA. Nous considérons que beaucoup plus de transparence est possible dans le cadre législatif déjà en vigueur. Ce sera à la Cour de trancher.

Ces annonces indiquent que nous avions raison depuis le début, et que la Commission, bon gré mal gré, vient faire quelques concessions. Mais sur le fond, rien n’est résolu. C’est pourquoi nous encourageons les États qui se sont opposés au renouvellement de la licence à entamer les démarches pour annuler la décision formellement adoptée aujourd’hui. »

> Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie au Parlement Européen

Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie au Parlement Européen