Halte à l’impuissance européenne face aux crimes de guerre commis en Syrie

En réaction aux frappes aériennes qui ont touché la ville de Khan Sheikhoun dans la Province d’Idlib, le 4 avril 2017, avec de nombreuses victimes présentant les symptômes d’un empoisonnement à des gaz toxiques prohibés internationalement, EELV exprime sa solidarité avec toutes les populations civiles meurtries par six ans de conflit et condamne fermement l’utilisation des armes chimiques interdites, elles constituent un crime de guerre.

> Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie - Les Verts

Retrouvez cet article sur le site d'EELV