Initiatives Citoyennes Européennes : l’occasion manquée du Parlement de remettre les citoyen-ne-s au cœur de la démocratie européenne

Réaction de Pascal Durand Vice-Président du Groupe Verts/ALE et porte-parole des écologistes européens sur les questions de transparence et de démocratie :

« Une réforme du règlement sur l’Initiative Citoyenne Européenne était particulièrement attendue de la part des associations et des organisations de la société civile européenne, afin de corriger les blocages institutionnels et de susciter enfin de réels débats démocratiques sur les sujets portés par les Européennes et les Européens.

 Le mandat adopté par une majorité de libéraux, de socialistes et conservateurs au Parlement européen illustre une nouvelle fois l’incapacité de cette coalition de réformer l’espace démocratique européen en le dotant d’outils de participation citoyenne.

 Malgré la demande des écologistes, le Parlement ne veut même pas débattre en plénière des sujets qui seraient pourtant portés par plus d’un million d’Européen-ne-s.

C’est un bien mauvais signal qui est envoyé aux citoyennes et citoyens européens à un an des élections ».

Contexte : L’Initiative Citoyenne européenne, ou ICE, permet à un million de citoyens de l’Union Européenne de demander à la Commission européenne, à travers une pétition, de proposer un acte législatif dans un domaine de compétence des institutions européennes. Mais les blocages constant de la Commission ont largement affaibli l’impact politique de l’ICE, puisque sur les quatre initiatives ayant récoltées plus d’un million de signatures, aucune n’a pu véritablement aboutir sur un acte législatif.

 

 

> Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie au Parlement Européen

Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie au Parlement Européen