Les députés critiquent sévèrement la violation des droits humains en Turquie

Dans son rapport sur la Turquie, le Parlement européen a vivement critiqué le gouvernement turc. En plus de réprouver les violations systématiques des droits humains et la persécution de l’opposition, ce rapport appelle à la suspension des négociations d’adhésion à l’UE si les réformes constitutionnelles approuvées lors du récent référendum venaient à être mises en œuvre en l’état.



Pour Eva JOLY, Députée européenne, Membre de la Commission Justice et Libertés civiles :

« Sur le terrorisme et les questions migratoires, l’UE doit reconsidérer radicalement ses relations avec la Turquie. Nous ne pouvons pas coopérer en matière de lutte contre le terrorisme avec un pays dont les lois ciblent toute personne ayant une opinion différente de celle du Président. Il doit également être mis fin à l’accord migratoire UE-Turquie. Cet accord a, non seulement échoué à protéger les réfugiés qui se trouvent désormais bloqués en Turquie mais il a surtout placé l’UE dans une inconfortable et dangereuse dépendance à Erdogan. »

> Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie au Parlement Européen

Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie au Parlement Européen