Les institutions européennes doivent mettre fin à l'exploitation des stagiaires

Pour les écologistes, l’ensemble de la jeunesse européenne a droit à des stages de qualité payés et basés sur des accords définissant des conditions de travail et d’apprentissage équitables.



La Médiatrice européenne a rendu vendredi 17 février son jugement dans l’affaire des stages non rémunérés du Service européen pour l’action extérieure (SEAE). Elle a recommandé que cet organe européen verse à tous ses stagiaires une indemnité appropriée pour permettre aux jeunes de tous les milieux d’y accéder plus facilement.

Pour l’eurodéputée écologiste Karima DELLI, membre de la Commission Emploi et de l’Intergroupe Jeunesse du Parlement européen :

« Il est honteux que les institutions européennes foulent au pied leurs grandes déclarations sur l’émancipation des jeunes quand il s’agit de leurs propres stagiaires. Il est donc impératif de mettre fin à l’exploitation des stagiaires en tant que main-d’œuvre bon marché et ce dès aujourd’hui. »

A l’occasion de la journée internationale pour la justice sociale, les stagiaires de l’Union européenne manifesteront lundi 20 février à Bruxelles pour demander la fin des stages non rémunérés. Les écologistes français et européens soutiennent cette grève générale et l’ensemble des asscoiations oeuvrant au quotidien contre la précarité des jeunes. La marginalisation sociale des jeunes en Europe doit être stoppée !

* Le SEAE emploie chaque année plus de 400 stagiaires non rémunérés dans quelque 140 délégations de l’Union européenne basées dans des pays tiers. En mars 2014, la Médiatrice européenne a été saisie d’une plainte d’un stagiaire non rémunéré au sein d’une délégation de l’UE.

**Un sondage mené en 2013 par l’Intergroupe des jeunes du Parlement européen a révélé qu’un stagiaire sur trois au sein des bureaux des députés européens était payé moins de 600 euros, alors qu’un sur 10 n’était pas payé du tout.

> Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie au Parlement Européen

Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie au Parlement Européen