Les morts en Méditerranée devraient faire réagir les ministres de l’UE

Déclaration d‘Eva Joly, membre de la Commission Libertés civiles, Justice et Affaires intérieures :

« Ce week-end, 48 personnes ont péri en voulant traverser la Méditerranée. Ces décès devraient faire réagir les ministres de l’UE ! L’UE ne peut rester inactive face à de tels drames.

L’absence de solidarité d’une partie des gouvernements à l’égard de leurs partenaires voisins est inacceptable face à ces tragédies. Leur inaction a aussi de graves conséquences politiques. En bloquant une répartition plus égalitaire des migrants, ils alimentent le discours des populistes de droite et leur offrent un argument clé en mains pour attaquer l’UE – comme l’ont montré les récentes élections italiennes.

Nous devons fournir des réponses aux citoyens européens. Le Parlement européen a déjà adopté une réforme ambitieuse du système de Dublin qui atténuerait la pression disproportionnée exercée sur quelques États membres. Les gouvernements de l’UE doivent montrer aux pays d’arrivée tels que l’Italie, la Grèce et d’autres qu’ils sont prêts à travailler ensemble. »

> Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie au Parlement Européen

Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie au Parlement Européen