Pas de doubles standards pour la qualité des produits alimentaires commercialisés dans l’UE

Déclaration de Michèle RIVASI, membre de la Commission santé et environnement :

« Les tests effectués par certains États-Membres montrent qu’il existe un nivellement par le bas de la qualité des produits en fonction des pays. L’ajout d’additifs et la réduction des quantités de l’ingrédient principal sont monnaie courante dans l’industrie agro-alimentaire qui prétexte la « préférence des consommateurs » ou « l’approvisionnement en produits locaux ». Ces pratiques concernent également les aliments pour bébés.

Nous devons agir d’autant plus sévèrement contre cette désinformation alimentaire qu’elle a un impact sur notre santé. Cette tromperie du consommateur n’est plus tolérable. »

 

> Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie au Parlement Européen

Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie au Parlement Européen