Phosphates dans la viande de kebab : halte à la désinformation

Comme l’explique Michèle RIVASI : « Mardi prochain, le Parlement européen sera appelé à voter une objection à une proposition de la Commission européenne concernant l’autorisation de phosphates dans la viande de kebab. Cette objection a déjà été votée la semaine dernière par la Commission environnement et santé publique du Parlement européen.

Contrairement à ce qui peut être relayé de manière maladroite ou volontaire (pour attirer les Internautes avec un titre racoleur), l’UE ne va pas interdire la viande de kebab. Utilisés comme additifs alimentaires pour retenir l’eau et préserver la saveur de la viande, différents types de phosphates sont déjà utilisés dans les pays européens : de dérogations en exceptions, cette pratique illégale est devenue la norme, faute de contrôles suffisants des autorités nationales. Le fait est que cette pratique trompe tant les vendeurs de kebabs que les consommateurs : les additifs permettant de retenir l’eau alourdissent artificiellement la viande et renchérissent son prix, et les amateurs de kebab ne sont pas informés de la présence de cet additif controversé dans leur alimentation. Par ailleurs, le recours aux phosphates n’est pas une fatalité puisque de nombreux fournisseurs proposent déjà une viande sans phosphates. Et je rappelle à qui veut l’attendre qu’une consommation trop fréquente de fast-food ou de viande est de toute façon préjudiciable à la santé des consommateurs. »

Et l’eurodéputée de conclure : « Le manque de contrôle des autorités nationales ne doit pas mener à la légalisation d’une pratique déloyale pour les vendeurs et potentiellement dangereuse pour les consommateurs. Les risques cardiovasculaires liés au phosphate sont décriés par différentes études et l’Agence européenne de sécurité alimentaire doit produire une réévaluation des dangers liés aux additifs phosphatés d’ici fin 2018. En attendant, toute action législative est prématurée, c’est pourquoi nous refusons la proposition de la Commission européenne ».

 

> Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie au Parlement Européen

Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie au Parlement Européen