Plastique Jetable : une première victoire pour la planète

Les produits tels que les assiettes et couverts en plastique, les pailles, les mélangeurs et les emballages alimentaires en polystyrène devront faire l’objet d’une interdiction.

Pour d’autres gammes de produits comme les gobelets à usage unique ou les contenants alimentaires, les États membres devront réduire leur usage de  25% d’ici 2025.

Grâce aux Verts-ALE, le texte enregistre également des progrès en ce qui concerne l’interdiction de certains produits étiquetés abusivement comme biodégradables. Ces produits dits « oxoplastiques » se fragmentent, en réalité, en micro-particules de plastique tout aussi problématiques.

Déclaration de Michèle RIVASI, membre de la Commission santé et environnement :

« Chaque minute, une tonne de plastique est déversée dans nos océans. Le vote d’aujourd’hui est donc capital pour l’avenir de notre planète.

Malgré le lobbying massif des industriels du plastique qui voulaient réduire la portée du texte ou encore échapper à la clause de « responsabilité élargie » les obligeant à supporter les coûts du ramassage des produits qu’ils fabriquent, la majorité des parlementaires a résisté. Nous apportons une première réponse aux ravages causés depuis des décennies par la pollution des plastiques. Nous ne pourrons cependant pas nous arrêter là. D’autant moins que l’application des interdictions, des règles sur le recyclage et la collecte vont prendre des années.

Les prochaines étapes seront de diminuer les quantités de plastique à usage unique pour finalement généraliser leur interdiction.

C’est à présent au Conseil d’assumer son rôle en soutenant la position des parlementaires. L’UE doit montrer qu’il est possible de se débarrasser des plastiques à usage unique et devenir un exemple au niveau mondial. »

> Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie au Parlement Européen

Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie au Parlement Européen