Pollution de l’air : l’inaction coupable de l’État devant les tribunaux

Pour contraindre l’État français à respecter la loi et les normes européennes de protection des citoyen-nes face à la pollution de l’air, plus de 60 associations dont Greenpeace, France Nature Environnement ou encore Notre Affaire à Tous se sont jointes aux Amis de la Terre pour déposer un nouveau recours ce 2 octobre. Puisque la santé des citoyen-nes n’a pas de poids face aux questions financières, les associations, soutenues par des médecins, demandent une astreinte de 100 000 euros par jour de retard.

> Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie - Les Verts

Retrouvez cet article sur le site d'EELV