Registre sur les lobbies : la transparence n'a pas la cote auprès des députés

La Conférence des Présidents du Parlement européen a adopté le mandat de négociation du Parlement pour les négociations avec le Conseil et la Commission sur la révision de l’accord interinstitutionnel relatif au registre de transparence des lobbies.



Déclaration de Pascal DURAND, Porte-Parole Verts-ALE sur les questions de transparence et de démocratie :

« Rédigé dans la non-transparence totale, le mandat du Parlement pour la négociation sur la transparence des lobbies est en-deça de nos attentes.

Le renforcement du contrôle démocratique et l’intégrité des institutions ne semblent pas prioritaires pour les eurodéputés et encore moins s’ils sont directement concernés.

Ceux-ci s’exemptent en effet des règles qu’ils souhaitent voir respectées par le Conseil ou la Commission. Pour eux, aucune obligation de publier les réunions avec les lobbyistes, y compris non-enregistrés, ou encore de se soumettre à la règle de l’empreinte législative.

Ne se privant pas d’arguties juridiques pour justifier un mandat aussi pauvre le Parlement se moque de l’exemplarité et de sa crédibilité, en particulier auprès des citoyens. »

- Quels députés veulent la transparence ? : https://www.greens-efa.eu/en/article/news/lobbying-transparency-versus-freedom-of-the-mandate/
- L’avis juridique du Professeur ALEMANNO : https://extranet.greens-efa.eu/public/media/file/7284/5204
- Résumé : https://extranet.greens-efa.eu/public/media/file/7284/5206

Photo : Alejandro Escamilla

> Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie au Parlement Européen

Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie au Parlement Européen