#ÉNRenouvelables

Un document de position sur la gouvernance énergétique de l’UE, communiqué au Conseil européen, le confirme : le gouvernement français veut limiter au maximum l’objectif sur les renouvelables, et réduire à peau de chagrin la coordination européenne des politiques climatiques et énergétiques nationales.
Pour Yannick JADOT, député européen et porte-parole du groupe… Lire la suite

Nicolas Hulot s’y est engagé : jusqu’à 17 réacteurs nucléaires doivent fermer pour appliquer la loi de transition énergétique. En demandant la fermeture temporaire de Tricastin, l’Autorité de Sécurité Nucléaire rappelle l’urgence à agir avant qu’il ne soit trop tard.

Le 27 septembre 2017, l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) a imposé…… Lire la suite

Yannick Jadot était l’invité de BFM business avec Antoine Simon des Amis de la Terre et Boguslaw Sonik, député européen du groupe de droite (PPE) en charge du dossier au Parlement européen.

Une nouvelle fois, le Commissaire Oettinger manque d’ambition pour le secteur des énergies renouvelables, ne faisant aucune proposition concrète pour protéger cette industrie européenne…

L’Union européenne dépense chaque année plus de 400 milliards d’euros pour importer de l’énergie. Un nouveau mécanisme d’échange d’informations sur les accords intergouvernemantaux vise à donner plus de transparence

Pour en sortir au plus vite, continuons le débat ! Point de vue avant le Forum Libération à Grenoble de dimanche 29 janvier.

Le moratoire sur le solaire décrété par le gouvernement est en train de tuer les emplois dans la filière. Les écologistes plaident au contraire en faveur des énergies renouvelables pour réindustrialiser la France.

Tribune de Yannick Jadot publiée dans Libération le 9 décembre. « Nous n’avons pas à choisir entre catastrophe économique et catastrophe climatique. »

Un nouveau site Internet informatif et interactif sur l’état des lieux des énergies renouvelables à travers le monde.

Yannick Jadot, porte-parole d’Eva Joly, et député européen EELV, réagit aux propos tenus par Henri Proglio, patron d’EDF ce jour dans « Le Parisien » sur le coût de la sortie du nucléaire