Traque des personnes réfugiées : la honte de la République

Plutôt que de trier les réfugié.e.s et persécuter les bénévoles, le gouvernement doit agir à la mesure de sa responsabilité politique dans les événements qui jettent des centaines de milliers de gens sur les routes mortelles d’un exil contraint. En ce sens, Europe Écologie Les Verts, encore une fois, l’exhorte à abolir l’ignoble délit de solidarité et rappelle l’impériosité de l’inconditionnalité de l’accueil.

> Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie - Les Verts

Retrouvez cet article sur le site d'EELV