Visas humanitaires : les gens ne devraient pas avoir à risquer leur vie pour demander l’asile

Déclaration d’Eva JOLY, membre de la Commission Libertés civiles :

« Ceux qui ont souffert de la guerre, de la famine ou de l’extrême pauvreté ne devraient pas avoir à risquer leurs vies sur des bateaux branlants aux mains de passeurs.

Des moyens légaux et sûrs pour entrer dans l’Union européenne peuvent mettre fin aux trafics d’êtres humains et offrir des voies de sortie sûres à ceux qui ont besoin de protection. Si l’Union européenne doit enfin adopter une approche humaine de la migration et non une approche contraignant des êtres humains à de voyages périlleux à travers la Méditerranée, des itinéraires sûrs pour ceux qui demandent l’asile pour des raisons humanitaires sont indispensables. « 

« La Commission européenne doit à présent démontrer qu’elle peut proposer des alternatives humaines à la question des migrations, plutôt que de se contenter de verser de l’argent à des régimes plus que douteux aux antécédents médiocres dans le domaine des droits humains. Les gens qui fuient la guerre, la famine ou la misère continueront d’essayer de venir en Europe. Nous devons garantir des visas humanitaires à ceux qui ont un besoin urgent de sécurité et de protection. »

> Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie au Parlement Européen

Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie au Parlement Européen